Aller au contenu
warning sign

Licence

Un niveau de base de connaissances, de compétences et d'expérience est requis avant que les gens soient en mesure de contrôler un véhicule motorisé avec un degré raisonnable de sécurité.

Les permis de conduire sont utilisés comme une indication légale que ce niveau de compétence de base a été atteint. L'obtention d'une licence repose souvent sur des tests de compétences et de connaissances ainsi que sur d'autres critères. Ceux-ci peuvent inclure des tests de comportement au volant, de connaissance des règles et réglementations routières, de perception des dangers, de compréhension des panneaux, de l'état du véhicule, etc.

Des licences peuvent être délivrées pour différents types de véhicules, notamment les véhicules de tourisme, les motocyclettes, les autobus et d'autres types de véhicules lourds. L'admission au système routier avec un niveau de compétence approprié est un élément clé de l'approche de sécurité du système sûr.

Les systèmes de permis de conduire ont subi un certain nombre de changements au fil des ans et de plus en plus de pays adoptent un système de permis de conduire gradué (GLS). Il est également connu sous d'autres noms, par exemple Graduated Driver Licensing (GDL).

GLS aide les personnes qui débutent dans la conduite et qui sont donc inexpérimentées à pratiquer dans des conditions qui réduisent l'exposition au risque d'accident pour le conducteur novice et les autres usagers de la route. Dans de nombreux pays à revenu élevé où il y a une forte prévalence de jeunes qui deviennent conducteurs titulaires d'un permis, cela est nécessaire car les jeunes conducteurs ont une probabilité beaucoup plus élevée d'être impliqués dans un accident. Au Canada le risque d'accident pour les 16 à 19 ans est quatre fois supérieur à celui des 25 à 34 ans et neuf fois supérieur à celui des 45 à 54 ans.

Il y a généralement deux ou trois étapes qu'un nouveau conducteur doit franchir avant d'obtenir un permis complet. Le GLS à Victoria, l'Australie sert d'exemple d'un tel système. Le GLS y comprend la réussite d'un test de la vue de l'apprenti conducteur et d'un test de sa connaissance du code de la route ; avoir pratiqué la conduite pendant au moins 120 heures (avec un permis de conduire comme superviseur) pendant au moins un an, puis un examen de conduite ; puis conduite dans des conditions restreintes pendant une période d'essai.

En l'absence d'un programme GLS complet, les éléments clés d'un système de permis de conduire pour les nouveaux conducteurs sont

réglementation de l'âge auquel une licence peut être demandée; accompagnement par un chauffeur qualifié adapté pendant la période d'apprentissage; des tests théoriques et pratiques rigoureux pour garantir la capacité de conduire sans accompagnement ; des processus cohérents et robustes (c'est-à-dire non corrompus) pour l'octroi de licences.

Résumé du traitement

Études de cas

Images connexes

LinkedIn
fr_FRFrench